Dans cette vie, il semble qu’une des étapes obligatoires avant le triomphe soit l’échec. Comme le disait Henry Ford: ‘’L’échec est seulement l’opportunité de recommencer d’une façon plus intelligente.‘’ Cette citation est probablement la raison pour laquelle un psychologue clinicien suédois a décidé de créer dans son pays le Musée des échecs.

Le musée des échecs est un espace situé en Suède dans lequel est répertoriée une grande liste de différentes inventions. Comme des boissons, des jeux ou des dispositifs qui ont échoué tout au long de l’histoire. Dans ce musée, les utilisateurs peuvent trouver de nombreuses idées, innovations et pot-pourri des pires inventions.  

Comment faire partie du musée?

Le musée comprend actuellement 70 pièces. Pour faire partie du musée il faut répondre à deux exigences :

  • innovation : Introduction dans le processus de production et/ou vente d’un produit, d’un équipement, ou d’un procédé nouveau, et,
  • échecs : Résultat négatif d’une tentative, d’une entreprise, manque de réussite.

Apprendre de ses erreurs est primordial. Pour cela, il est nécessaire de faire connaître aux autres les erreurs commises afin de ne pas les reproduire.

Innovations technologiques qui ont échouées
  • Apple Newton

L’Apple Newton était un dispositif mobile lancé sur le marché en 1993. La caractéristique principale était de disposer d’un écran tactil. Bien que l’appareil fut un échec lors de son lancement, il a été un des premiers dispositifs mobiles à inclure ce type d’écran. Vue l’évolution de la technologie et en comparaison avec l’actuel Iphone 7 d’Apple, l’Apple Newton, bien qu’ayant été un échec, est comme qui dirait, la base des innovations qui ont suivies.

musee-des-echecs

  • CueCat

L’association de l’électronique et de la consommation n’est pas nouvelle. Dans les années 90, une idée originale de cette époque attire particulièrement l’attention. Un scanner de codes dont la fonctionnalité est similaire aux codes barres à été créé. Ce scanner trouvait son utilité dans l’ouverture de pages internet, évitant ainsi le fait de devoir taper l’adresse à la main.

Malgré la distribution massive et gratuite de dispositifs, le CuteCat n’a pas rencontré le succès escompté et a fini sur les étagères du musée des échecs.

  • Google Glass

Les lunettes de Google sont probablement une des dernières nouveautés du musée depuis l’annonce du retrait de ce produit par le géant mondial.

Le principal objectif de Google était de créer un assistant virtuel au travers des Google Glass. En cherchant la possibilité d’utiliser le smartphone sans les mains, simplement par la voix et la vue. Malgré les débuts prometteurs du produit, les Google Glass sont, aujourd’hui, considérées comme le pire échec du groupe Google selon les propres créateurs du produit.

Personne ne sait ce que l’avenir nous réserve… Peut-être que dans un avenir proche, ces échecs seront les nouvelles révolutions du marché. Comme par exemple les tablettes initialement vouées à l’échec et désormais leader des ventes…