Pour vous expliquer concrètement le principe d’un Centrex mobile, nous devons revenir quelques années en arrière avant son apparition il y a 15 ans.

Dans la majorité des cas, un standard d’entreprise est constitué d’un PABX (autocommutateur), de lignes RNIS et de terminaux comme des postes standards ou des fax. L’ensemble de ces éléments constitue l’infrastructure télécom d’une entreprise, située au sein de celle-ci et est totalement dissociée de son réseau.

Le standard PABX dévie les appels entrants vers les téléphones fixes de l’entreprise installés dans les différents bureaux et départements de l’entreprise. D’autre part, cet installation nécessite une maintenance et un suivi régulier du système.

Le Centrex, ou le Centrex mobile possède une architecture totalement différente : il est basé sur l’externalisation de l’autocommutateur virtualisé sous la forme d’un serveur et hébergé dans une data center. Ce système utilise le réseau internet et la wifi de l’entreprise. C’est à-dire que le Centrex mobile est déployé à travers des liens ADSL ou fibre optique et ne repose donc pas sur le câblage utilisée dans le cadre d’un standard PABx. Le réseau internet distribue ensuite les appels vers les téléphones fixes et mobiles de l’entreprise.

Le Centrex mobile offre les mêmes fonctionnalités qu’un standard PABX : messages d’accueil, menu vocal, distribution des appels, identification des appels, enregistrement des appels etc.

La particularité du Centrex mobile est qu’il est dévie les appels vers les téléphones portables et s’adapte donc à la mobilité des employés à condition de disposer d’une connexion internet. D’autre part, il présente des avantages supplémentaires :

  • Gestion autonome et maintenance simple et à distance
  • Adapté à la structure de votre entreprise
  • Configuration en temps réel
  • Autres fonctionnalités : fax par mail, vidéoconférence
  • Réductions des coûts (maintenance, appels gratuits, décentralisation de l’infrastructure, contrôle des consommations…)
  • Intégration du mobile : flexibilité, adapté à la mobilité des employés

Le Centrex mobile malgré les avantages décrits ci-dessus présente quelques inconvénients dû principalement à sa dépendance à internet. En effet, internet est présent presque partout et le problème de réside pas dans le fait de le trouver, mais plutôt dans la qualité du réseau. Les appels, peuvent être coupés ou de mauvaise qualité ce qui peut susciter des doutes auprès des clients potentiels quant à la qualité du service ou du produit offert. D’autre part, si l’entreprise décide d’inclure plusieurs autres fonctionnalités dans son Centrex mobile comme le fax par mail ou encore les vidéoconférences, une panne du système ou une coupure du réseau internet provoque un effet domino et paralyse toutes les fonctionnalités et donc l’entreprise dans son ensemble. En définitive, le Centrex mobile a su bénéficier des avantages offerts par internet et en a tiré profit, tout du moins dans une certaine limite.

Une solution alternative à ce système a vu le jour, le standard téléphonique virtuel en mode « cloud » offrant les mêmes avantages que le Centrex mobile décrit précédemment mais dont la structure de fonctionnement est différente. Le standard téléphonique virtuel fonctionne à partir du cloud computing qui est l’accès via un réseau de télécommunications à la demande et en libre-service et dont l’infrastructure informatique est délocalisée. Contrairement au Centrex mobile, le standard téléphonique virtuel ne passe pas par le réseau internet et donc même si la gestion du système est elle-aussi gérée par des prestataires extérieurs à l’entreprise, ce type de standard ne nécessite pas l’installation d’une livebox.

Un service proposé chez fonvirtual à partir de 5.99€/mois.