La numérisation a transformé de nombreux secteurs d’activité, notamment celui des communications. Par exemple, la plupart des entreprises utilisent désormais des systèmes de communication en nuage. En opérant sur Internet, elles bénéficient d’un certain nombre d’avantages, comme la possibilité de répondre à leurs clients de n’importe où et d’intégrer d’autres canaux que les appels téléphoniques traditionnels.

Il est vrai, cependant, que si la numérisation de nos communications offre de grandes opportunités, elle implique également de relever de nouveaux défis, comme celui d’offrir à nos clients la garantie qu’aucune fraude ou fuite de données ne se produira. Cela ne peut se faire qu’en choisissant une solution qui utilise un protocole sécurisé : le WebRTC.

Cette technologie a été proclamée comme la plus sûre parmi ses concurrents, principalement par rapport au protocole SIP, car elle présente une série de particularités qui en font la technologie la plus sûre pour communiquer avec nos clients. Vous voulez savoir ce qu’elles sont ? Aujourd’hui, nous vous en parlons dans Fonvirtual !

Sans aucun téléchargement ou installation 

Comme nous le savons déjà, WebRTC est un protocole open source développé par Google qui permet la communication et la transmission de données et de fichiers en temps réel. C’est précisément parce qu’il s’agit d’un protocole open source qu’il peut être utilisé sur n’importe quel appareil et partout où nous disposons d’une connexion Internet, car il suffit d’avoir accès à un navigateur pour gérer nos communications.

Toutefois, nous devons être vigilants et nous assurer que notre solution de communication en nuage est réellement « dans le nuage ». Cela signifie qu’elle utilise véritablement le protocole WebRTC et qu’elle est accessible par n’importe quel navigateur, sans qu’il soit nécessaire de le télécharger ou de le modifier. 

Il est important de garder cela à l’esprit, car certaines solutions prétendent être « entièrement basées sur le cloud », mais la vérité est qu’elles nous obligent à télécharger un exécutable ou un softphone pour fonctionner, rompant ainsi avec la définition d’une solution entièrement basée sur le cloud. De plus, cela laisse la porte ouverte aux cybercriminels, qui disposent d’une voie d’accès très facile pour tenter de voler des informations.

En général, l’un des moyens les plus faciles pour les cybercriminels d’intercepter des données sensibles est le recours à des logiciels malveillants. La façon la plus courante pour un tel logiciel de se propager est de télécharger certains programmes et fichiers dans lesquels il a été intégré, même s’ils proviennent d’une société ou d’un site web auquel on fait confiance. 

Si nous n’avons pas à prendre cette mesure, nous nous protégerons contre un éventuel vol d’informations confidentielles, tant les nôtres que celles de nos clients.

seguridad-comunicacion-en-la-nube

Mises à jour constantes

Les systèmes obsolètes constituent un autre moyen pour les cybercriminels d’intercepter des données. Par conséquent, lorsque nous parlons de sécurité des communications, nous devons également garder à l’esprit que nous devons mettre à jour nos systèmes. 

Selon le protocole utilisé, ces mises à jour seront effectuées automatiquement et si ce n’est pas le cas, nous devrons être vigilants pour les effectuer nous-mêmes de temps à autre. 

Dans le cas de WebRTC, les navigateurs eux-mêmes sont responsables de l’inclusion de correctifs de sécurité. En d’autres termes, ce sont eux qui effectuent les mises à jour automatiquement, en corrigeant les éventuelles erreurs et vulnérabilités qui peuvent apparaître. Contrairement à d’autres protocoles tels que le SIP, en ne devant pas effectuer cette action manuellement, nous évitons que nos systèmes deviennent obsolètes et que des failles de sécurité se produisent.

Il s’appuie sur de nombreuses technologies

Plus qu’un protocole, on pourrait parler de WebRTC comme d’un « super protocole ». Afin de déployer toutes ses fonctionnalités et de sécuriser le processus, il doit nécessairement inclure d’autres protocoles, notamment HTTPS, DTSL (Datagram Transport Layer Security) et SRTP (Secure Real-Time Transport Protocol).

Vous avez probablement remarqué que lorsque vous naviguez sur un site web, un cadenas apparaît à côté de son URL et indique : « La connexion est sécurisée ». En effet, le navigateur a vérifié que la page est conforme à toutes les normes et que vous pouvez partager des données en toute confiance. Avec WebRTC, il est impossible d’établir des connexions non sécurisées, ce qui renforce la garantie de sécurité de notre solution en nuage.

Conversations cryptées

Enfin, en lien avec ce qui précède, une autre façon pour le WebRTC de renforcer la sécurité des communications est de garantir que les conversations vocales, vidéo et de chat sont toujours cryptées grâce au protocole SRTP. Par ce terme, on désigne une manière d’encoder des informations de sorte que si quelqu’un les intercepte, elles sont protégées et ne peuvent pas être lues correctement.

Toutefois, il est vrai que ces dernières années, en raison de l’augmentation des interactions par le biais d’autres canaux de communication tels que la messagerie instantanée, les fraudes et les fuites de données ont également considérablement augmenté, notamment en ce qui concerne la relation entre les clients et les entreprises. 

La raison en est que, bien que ces applications offrent la garantie que les communications sont cryptées, ce sont les entreprises elles-mêmes qui les utilisent, et de nombreuses entreprises continuent à utiliser une version qui n’offre aucune sorte de sécurité à l’utilisateur quant à l’utilisation réelle de ses données par une entreprise.

Par exemple, comme nous le savons, WhatsApp a deux versions pour les entreprises : WhatsApp Business et WhatsApp API. Parmi les différences, le premier ne nécessite pas que Facebook (Meta) approuve le compte professionnel et vérifie qu’il s’agit bien d’une entreprise. Cela signifie que n’importe qui peut se faire passer pour une entreprise et tromper les utilisateurs.

Donc, si nous voulons augmenter la confiance des clients dans notre entreprise, la meilleure chose à faire est d’utiliser l’API de WhatsApp. Mais il faut garder à l’esprit que cette version est conçue pour se connecter à d’autres outils et travailler en leur sein. L’idéal est donc de trouver un fournisseur de cloud computing qui nous permette d’intégrer tous ces canaux.

Découvrez la technologie du futur, disponible n'importe où

La nouvelle téléphonie IP: webRTC, est désormais un élément de base pour toute entreprise puissante
decouvrez-plus

Découvrez la technologie du futur, disponible n'importe où

La nouvelle téléphonie IP: webRTC, est désormais un élément de base pour toute entreprise puissante

Chez Fonvirtual, nous vous offrons une solution 100% cloud qui fonctionne avec la technologie WebRTC afin que vous puissiez obtenir une sécurité maximale dans les communications de votre entreprise. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

Notre site web utilise des cookies fonctionnels et analytiques pour optimiser votre expérience. Nous mettons à votre disposition notre politique.    Informations supplémentaires
Privacidad